Un hôtelier sceptique face à l’intérêt des médias sociaux dans sa politique de commercialisation sur Internet est un sentiment tout à fait compréhensible, quand on comprend la « véritable » révolution que sont entrain de « subir » actuellement la plupart des hôteliers avec Internet.